Philippe GELUCK

Publié le par P.CAT

Philippe GELUCK

Artiste belge né à Bruxelles le 7 mai 1954.

Sociétaire des Grosses Têtes depuis le 25 août 2014.

« Une Grosse Tête qui a dit un jour: c'est parce qu'on m'attend au tournant, voilà pourquoi j'ai décidé d'aller tout droit… »

Enfance et premiers dessins de presse

Son père, Didier Geluck (dessinateur de presse puis, de par son militantisme communiste, distributeur de films des pays de l’Est à partir des années 1960) et son frère Jean-Christophe (né en 1947, il deviendra graphiste) l’initient dès son enfance à Sempé, Tomi Ungerer, Saul Steinberg, Chaval, Siné et Reiser ainsi qu'à la revue Bizarre et le journal Hara-Kiri. Sa mère Lucile, qui a fait des études de chant classique au Conservatoire et a rencontré son futur mari dans une troupe de théâtre amateur, est la première femme du royaume à pratiquer la méthode de l’accouchement sans douleur en le mettant au monde.

En 1969, il dessine avec son frère un journal affiché dans les toilettes de la maison. Un jour, un laveur de vitres qui travaille à la maison, découvre ce dessin humoristique et en parle à son ami Bob De Groot, rédacteur en chef de L’Œuf, journal humoristique. Philippe Geluck y case ses premiers dessins.

Débuts au théâtre et télévision

En 1972, il s’inscrit à l’Insas, école qui lui permet de monter sur les planches du Théâtre national de Belgique en 1975. Il y joue Roméo et Juliette, L'Opéra de quat'sous ou encore Faust. Parallèlement en 1976, il monte avec d'autres comédiens de formation le Théâtre Hypocrite, un cousin du Splendid. En 1982, il crée seul en scène Un certain plume de Henri Michaux et rencontre le succès.

Le 10 décembre 1976, sur le tournage d’un court-métrage, il rencontre Dany, scripte, sa future épouse qui lui donnera un fils, Antoine, né en 1983, et une fille, Lila, née en 19852.

À partir de 1978, il devient animateur d'émissions humoristiques au ton mordant à la RTBF : Lolllipop (avec Malvira), L'esprit de famille, L'empire des médias ou encore Les imbuvables et Un peu de tout avec les comédiens du Magic Land Théâtre.

En 1982, il fait la publicité de l'attraction "Sirocco" de Walibi Belgique.

Création du Chat et consécration

Le 22 mars 1983, sur commande du grand quotidien belge francophone, Le Soir, il crée Le Chat, personnage de bande dessinée qui le rendra célèbre.

Depuis sa première publication dans Le Soir, son succès n'a cessé de grandir et a largement dépassé les frontières de son pays natal, puis de la francophonie.

Parallèlement à sa carrière de dessinateur, Philippe Geluck poursuit sa carrière en radio et télévision à la RTBF dans les émissions de Jacques Mercier. Entre 1988 et 1999, il fait partie de l'équipe du Jeu des dictionnaires et de La Semaine infernale.

En 1991, il obtient le Prix de l'émission télévisée la plus drôle à la Rose d'Or de Montreux, pour Un peu de tout.

Il devient à partir de 1992 chroniqueur dans plusieurs émissions radiophoniques et télévisées françaises, notamment Vivement dimanche prochain (2000-2005 ; 2008), avec Michel Drucker, On va s'gêner (1999-2012), On a tout essayé (2000-2007), L'Émission pour tous (2014), Les Grosses Têtes (depuis 2014) avec Laurent Ruquier.

Il contribue aussi régulièrement à l'hebdomadaire satirique Siné Hebdo créé par son ami le dessinateur Siné.

Dès le 5 mars 2009, en duo avec Jacques Mercier il présente sur la RTBF un micro-programme de 90 secondes : Monsieur Dictionnaire, l'explication ludique d'un mot ou d'une expression. En septembre 2009, il participe à un spectacle de Jacques Mercier.

Publié dans Sociétaire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article